mardi 12 janvier 2016

Mars bar cunnilingus

C'est l'une des histoires du rock and Roll, une histoire fausse et pathétique (l'épisode du mars). Dans la maison de Keith Richards, dans le Sussex, la police trouve sept jeunes hommes planant au LSD et une femme nue : Marianne Faifhfull. Unique­ment vêtue d’une peau de bête (un hommage à von Sacher Masoch dont elle est l'arrière petite nièce), elle laisse tomber sa parure sur l’es­ca­lier et leur déclare : « Voyez, je n’ai rien à cacher », tandis que Keith, envoie Every­body Must Get Stoned sur le pick-up. Le lende­main, la presse sort l'histoire de Mick surpris par la police en train de manger une barre de Mars enfoncée dans le vagin de Marianne. Jagger et Richards seront arrêtés ce sera le procès de Redlands en juin 1967.


I still don’t like that story, I never will find it funny. I went into complete insanity trying to figure out who started the rumor.

Mais il faut du sexe et de la drogue dans l'histoire du rock. Et Marianne reste l'une des survivantes miraculeuses de cette période

Du sexe et du cunnilingus, il y en a dans la relation d'Engie et de David Bowie. Au domicile du couple, l'ex-épouse du chanteur avait placé un lit couvert de fourrure dans la salle de séjour et l'avait nommé "la fosse".

La sexualité de Yoko Ono et John Lennon est aussi une histoire buccale qui donnera lieu en 1969 à l'oeuvre the bag one et fut offert comme cadeau de mariage et annonce le Bed-in for Peace d'Amsterdam.

Le portfolio prend place dans un  sac Ted Lapidus (lapidus > lapin > cunni cqfd) créé pour l'occasion : It contains a Poet’s Page containing John’s surreal abecedarium, a series of drawings representing scenes from their marriage in Gibraltar (Bag One, I Do, Exchange of Rings), one from the subsequent Bed-In (Bed In For Peace), one showing their faces (John and Yoko), and eight erotic motifs dont les scènes ci-dessous.






Encore une fois la société se défend :


The Bag One portfolio was presented for the first time on January 15, 1970 at the London Arts Gallery in New Bond Street . Next day, Scotland Yard officers confiscated the eight erotic prints. All the newspapers reported the scandal.


at the Merrill Chase Gallery in Oak Brook near Chicago, on March 28, 1970, five prints were confiscated on grounds of alleged obscenity. The Du Page County state’s attorney’s office ordered the prints to be burned.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire